Actualités

© JIC
MedGeneration favorise la création de stratégies nationales
29/10/2015

Les deux séminaires ont réuni des intervenants locaux souhaitant participer à la conception et la mise en œuvre d'une stratégie concrète et adaptée d'engagement de la diaspora dans le développement économique grâce à la mobilisation, l'investissement, l'encadrement et le tutorat: cadres supérieurs et directeurs d'agences de promotion des investissements, agences de développement économique, chambres de commerce, ministères, incubateurs et accélérateurs, réseaux de soutien à l'entrepreneuriat. Ces deux séminaires furent bien des sessions de travail visant à définir des actions adaptées, à choisir des outils cohérents et à concevoir une stratégie commune. Les participants ont chacun témoigné de leurs expériences et meilleures pratiques afin de développer des actions collectives à long terme pour l'engagement des diasporas économiques de haut-niveau. Pour atteindre ces objectifs, ANIMA et ses partenaires locaux, la Jordan Investment Comission (JIC) pour la Jordanie et la Chambre de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture de Beyrouth et du Mont Liban (CCIA-BML) pour le Liban, ont mis en œuvre une méthodologie d'approche en quatre étapes pour chacun des séminaires.


Partager les idées pour construire un cadre collectif

Les deux séminaires locaux se sont appuyés sur les idées échangées et les expériences réussies présentées durant le séminaire régional, organisé au Liban les 16-17 septembre 2015, et qui a réuni des acteurs de plus de 10 pays activement engagés au service de leur diaspora respective, comme le Mexique, l'Irlande, l'Ecosse, la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Maroc.


Définir des priorités

Inspirée par ces expériences variées, une session d'échanges a permis de définir 3 priorités sur lesquelles concentrer les actions. Pour le Liban, les participants ont insisté collectivement sur l'amélioration du cadre pour attirer la diaspora; sur le travail local et international pour construire des actions efficaces pour et avec la diaspora, et sur les données numéraires et personnels qui permettrait de mieux comprendre les profils et les attentes de la diaspora. Pour la Jordanie, les participants ont formulé l'objectif partagé de soutenir l'investissement direct et l'entrepreneuriat; d'augmenter la promotion des exportations et de construire une base de données de la diaspora jordanienne.

 

Lister les objectifs, les acteurs et les actions pour chaque priorité

Combinant différents profils d'intervenants, des groupes de travail ont été mis en place pour chaque priorité afin de travailler en parallèle sur une approche step-by-step, partant de l'identification des objectifs et allant jusqu'à la définition des actions à mettre en place avant la fin de l'année 2015. À chaque étape, une synthèse des sessions de travail a été présentée par chacun des trois groupes afin d'identifier et d'organiser les synergies possibles.


Identifier les synergies pour un plan d'action partagé

Les intervenants des différents groupes de travail ont pu identifier les besoins partagés et les synergies nécessaires. Pour le Liban, les participants ont convenu de mettre en place une plateforme pour coordonner leurs actions ainsi que celles de tous les acteurs impliqués dans la mobilisation de la diaspora. La CCIA-BML s'est proposé d'héberger cette plateforme, en partenariat avec des initiatives privées telles que Zoomal, le Lebanon For Entrepreneurs (LFE) et le Lebanese International Business Council (LIBC). D'importantes campagnes de communication pour attirer les profils de la diaspora et créer davantage de liens pourraient être lancées. Ces campagnes de communication devront notamment mettre en lumière des projets réussis. Les participants ont également comme objectif commun de développer un réseau en ligne pour mieux communiquer avec la Diaspora. Ce réseau devra être participatif et collaboratif pour permettre les jumelage et les rencontres.

Pour la Jordanie, les participants ont convenu de travailler à l'enrichissement de la nouvelle base de données du ministère des Affaires étrangères (MAE) et de développer une approche de type CRM. Un CRM pourrait cibler des ressortissants jordaniens à l'étranger d'une part, les étrangers avec des ascendants jordaniens d'autre part, mais aussi tous les "amis de la Jordanie" désirant s'y impliquer. Cette plateforme communautaire pourrait être utilisée pour faire passer des messages aux membres de la diaspora mais aussi pour maintenir un lien régulier avec eux. Elle pourrait également contribuer à l'identification des personnes prêtes à s'engager, à influencer et à promouvoir la Jordanie à l'étranger, dans le secteur touristique mais pas uniquement. Les participants ont également formulé l'objectif commun de promouvoir des roadshows internationaux, afin de mettre en valeur l'innovation et d'accroître la promotion des exportations. En outre, le JIC va bientôt signer un accord avec le Ministère des affaires étrangères  pour travailler de façon plus étroite avec ses ressources. La stratégie commune est de renforcer l'engagement de réseaux diplomatiques jordaniens à pour mobiliser les Jordaniens et amis de la Jordanie vivant à l'étranger.

 

Les participants des deux séminaires se sont enfin accordés sur les facteurs clés de succès et les mesures immédiates à prendre. Un plan d'action sera lancé dans le courant du mois pour construire sur la dynamique engagée durant ces séminaires. Pour poursuivre sur cette lancée, des experts seront recrutés avant la fin de l'année 2015 pour soutenir les acteurs locaux dans la mise en œuvre de ces stratégies, mais aussi pour fournir une assistance technique sur une sélection d'actions clés. Presque tous les participants à ce séminaire ont exprimé leur intérêt à participer à un "comité de pilotage ouvert" autour du projet MedGeneration.

Les deux séminaires ont réuni des intervenants locaux souhaitant participer à la conception et la mise en œuvre d'une stratégie concrète et adaptée d'engagement de la diaspora dans le développement économique grâce à la mobilisation, l'investissement, l'encadrement et le tutorat: cadres supérieurs et directeurs d'agences de promotion des investissements, agences de développement économique, chambres de commerce, ministères, incubateurs et accélérateurs, réseaux de soutien à l'entrepreneuriat. Ces deux séminaires furent bien des sessions de travail visant à définir des actions adaptées, à choisir des outils cohérents et à concevoir une stratégie commune. Les participants ont chacun témoigné de leurs expériences et meilleures pratiques afin de développer des actions collectives à long terme pour l'engagement des diasporas économiques de haut-niveau. Pour atteindre ces objectifs, ANIMA et ses partenaires locaux, la Jordan Investment Comission (JIC) pour la Jordanie et la Chambre de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture de Beyrouth et du Mont Liban (CCIA-BML) pour le Liban, ont mis en œuvre une méthodologie d'approche en quatre étapes pour chacun des séminaires.


Partager les idées pour construire un cadre collectif

Les deux séminaires locaux se sont appuyés sur les idées échangées et les expériences réussies présentées durant le séminaire régional, organisé au Liban les 16-17 septembre 2015, et qui a réuni des acteurs de plus de 10 pays activement engagés au service de leur diaspora respective, comme le Mexique, l'Irlande, l'Ecosse, la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Maroc.


Définir des priorités

Inspirée par ces expériences variées, une session d'échangea permis de définir 3 priorités sur lesquelles concentrer les actions. Pour le Liban, les participants ont insisté collectivement sur l'amélioration du cadre pour attirer la diaspora; sur le travail local et international pour construire des actions efficaces pour et avec la diaspora, et sur les données numéraires et personnels qui permettrait de mieux comprendre les profils et les attentes de la diaspora. Pour la Jordanie, les participants ont formulé l'objectif partagé de soutenir l'investissement direct et l'entrepreneuriat; d'augmenter la promotion des exportations et de construire une base de données de la diaspora jordanienne.

 

Lister les objectifs, les acteurs et les actions pour chaque priorité

Combinant différents profils d'intervenants, des groupes de travail ont été mis en place pour chaque priorité afin de travailler en parallèle sur une approche step-by-step, partant de l'identification des objectifs et allant jusqu'à la définition des actions à mettre en place avant la fin de l'année 2015. À chaque étape, une synthèse des sessions de travail a été présentée par chacun des trois groupes afin d'identifier et d'organiser les synergies possibles.


Identifier les synergies pour un plan d'action partagé

Les intervenants des différents groupes de travail ont pu identifier les besoins partagés et les synergies nécessaires. Pour le Liban, les participants ont convenu de mettre en place une plateforme pour coordonner leurs actions ainsi que celles de tous les acteurs impliqués dans la mobilisation de la diaspora. La CCIA-BML s'est proposé d'héberger cette plateforme, en partenariat avec des initiatives privées telles que Zoomal, le Lebanon For Entrepreneurs (LFE) et le Lebanese International Business Council (LIBC). D'importantes campagnes de communication pour attirer les profils de la diaspora et créer davantage de liens pourraient être lancées. Ces campagnes de communication devront notamment mettre en lumière des projets réussis. Les participants ont également comme objectif commun de développer un réseau en ligne pour mieux communiquer avec la Diaspora. Ce réseau devra être participatif et collaboratif pour permettre les jumelage et les rencontres.

Pour la Jordanie, les participants ont convenu de travailler à l'enrichissement de la nouvelle base de données du ministère des Affaires étrangères (MAE) et de développer une approche de type CRM. Un CRM pourrait cibler des ressortissants jordaniens à l'étranger d'une part, les étrangers avec des ascendants jordaniens d'autre part, mais aussi tous les "amis de la Jordanie" désirant s'y impliquer. Cette plateforme communautaire pourrait être utilisée pour faire passer des messages aux membres de la diaspora mais aussi pour maintenir un lien régulier avec eux. Elle pourrait également contribuer à l'identification des personnes prêtes à s'engager, à influencer et à promouvoir la Jordanie à l'étranger, dans le secteur touristique mais pas uniquement. Les participants ont également formulé l'objectif commun de promouvoir des roadshows internationaux, afin de mettre en valeur l'innovation et d'accroître la promotion des exportations. En outre, le JIC va bientôt signer un accord avec le Ministère des affaires étrangères  pour travailler de façon plus étroite avec ses ressources. La stratégie commune est de renforcer l'engagement de réseaux diplomatiques jordaniens à pour mobiliser les Jordaniens et amis de la Jordanie vivant à l'étranger.

 

Les participants des deux séminaires se sont enfin accordés sur les facteurs clés de succès et les mesures immédiates à prendre. Un plan d'action sera lancé dans le courant du mois pour construire sur la dynamique engagée durant ces séminaires. Pour poursuivre sur cette lancée, des experts seront recrutés avant la fin de l'année 2015 pour soutenir les acteurs locaux dans la mise en œuvre de ces stratégies, mais aussi pour fournir une assistance technique sur une sélection d'actions clés. Presque tous les participants à ce séminaire ont exprimé leur intérêt à participer à un "comité de pilotage ouvert" autour du projet MedGeneration.

- See more at: http://www.medgeneration.eu/fr/node/624#sthash.utbehOwG.dpuf